samedi, 31 octobre 2020
A+ R A-

Le confinement a-t-il eu un impact sur les cauchemars ?

29 français qui souffraient de cauchemars chroniques ont été interviewés 4 ans après avoir réalisé la thérapie par rescenarisation d'images mentales juste avant et juste après le confinement.

4 ans après la thérapie, ils faisaient 9 fois en moyenne moins de cauchemars qu'avant la thérapie. Leur sommeil et leur trouble traumatique était toujours réduit.

Le confinement COVID-19 a multiplié par 3 la fréquence de leur cauchemars... 3 fois moins qu'avant la thérapie. Conclusion ? Oui, le confinement augmente les cauchemars. Oui, la thérapie est robuste à des crises.

Ces résultats ont été publiés:

Sierro, C., Leslie, W., & Putois, B. (2020). Long-term effects of treatment for chronic nightmares: is imagery rehearsal therapy robust in the COVID-19 pandemic? Journal of Clinical Sleep Medicine.